LE MOULIN DE LA GALETTE

Publié le par analopez

moulin galette

Il y a sur la Butte, rue Lepic, deux moulins. Chacun d'eux porte aujourd'hui le même nom, un nom célèbre: Moulin de la Galette!

Mais quel est le vrai? Quel est celui qui mérite ce nom prestigieux?

Galette-lepic1.jpg Si l'on remonte aux origines, nous apprenons que le 1er moulin est né en 1622 et qu'il a été baptisé : le Blute fin. Il a été plusieurs fois remanié mais, contrairement à son rival, il n'a jamais changé de place, se trouvant très à l'aise sur sa terrasse exposée aux vents.

Galette girardon Le 2ème moulin, le Radet, a vu le jour bien plus tard que son aîné, en 1717. Il a été, lui aussi, restauré plusieurs fois.  Il a même été déplacé de quelques mètres pour descendre vers la rue Lepic d'où il n'a plus l'intention de bouger.

C'est une famille de meuniers, les Debray, qui acquiert les deux moulins  en 1809. Ils servent alors à moudre le grain et à presser le raisin qui donne le petit vin aigrelet de Montmartre dont subsiste de nos jours une mini production folklorique.

Les Parisiens aiment venir sur la Butte pour respirer l'air de la campagne et profiter d'une vue imprenable sur la capitale. Le meunier qui est un homme d’affaires propose aux promeneurs des galettes de seigle, arrosées d'un verre de vin ou de lait!

C'est l’un des enfants de la famille Debray  qui aura l'idée géniale de transformer le Radet en guinguette (ou bal) et à lui donner son nouveau nom : Moulin de la Galette. Moulin affiche2

A la fin du XIXème siècle, il est le dernier survivant avec "Le Moulin Rouge" des nombreux bals qui ont donné à la Butte sa réputation de joie de vivre et de légèreté.

Informations prises de http://www.montmartre-secret.com/article-montmartre-moulin-de-la-galette-histoire-peintres-radet-53265215.html

 

Commenter cet article